La coulée

L’érable à sucre transforme en sucre l’amidon constitué au moment de sa croissance. Le sucre se mélange avec l’eau absorbée par les racines de l'érable et sucre légèrement l’eau d’érable. Au printemps, au moment du réchauffement des températures, l’eau qui se trouve dans le tronc et les racines prend de l’expansion et provoque une pression à l’intérieur de l’arbre. L’alternance de nuits froides, quand la température est en dessous de zéro (gel), et de journées où la température est au-dessus de zéro (dégel), favorise la coulée de l’eau d’érable, qui est ensuite transportée par tubulure vers la cabane à sucre. On retrouve dans celle-ci un évaporateur dans lequel l’eau d’érable est transformée en sirop d’érable par évaporation. Il faut en moyenne 40 litres d’eau d’érable pour obtenir un litre de sirop.

Source : Fédération des producteurs acéricoles du Québec