Serge Lefebvre applaudi pour son excellence agricole

2008-11-25

C’est sans grande surprise que les dirigeants du 4e Gala du Mérite agricole du Bas-Richelieu tenu samedi soir, en présence de 435 convives à la salle Jani-Ber de Sorel-Tracy, ont décerné à Serge Lefebvre, président de la Ferme Saint-Ours et de la Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec, le prix d’Excellence agricole 2008. Un honneur pleinement mérité pour cet homme d’action et de grands défis, un passionné qui se donne corps et âme à défendre les intérêts des agriculteurs partout dans le monde depuis plusieurs années déjà.

«Ses talents de vendeur, il les a mis à profit très souvent. Comme membre de GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable, la gestion de l’offre, il a participé activement aux négociations de l’Organisation mondiale du commerce et aux conférences ministérielles de Hong Kong. De plus, il ne manque jamais une occasion de promouvoir la défense de la gestion de l’offre des cinq productions contingentées au Canada. Il s’est aussi retrouvé sous le feu des projecteurs. Après avoir remporté la médaille d’argent de l’Ordre du mérite agricole en 2005, il a reçu la Médaille de distinction agronomique 2006 de l’Ordre des agronomes du Québec. S’il est vrai que l’on récolte ce que l’on sème, on peut dire que Serge Lefebvre a planté de sacrées bonnes graines, tant sa récolte est abondante», a-t-on précisé.

Appelé à commenter cet autre succès du gala, le directeur général de la Société d’agriculture de Richelieu et maitre d’œuvre de l'événement, Marco Lavallée, s’est dit très fier d’avoir réalisé cette 4e édition, encore cette année à l’image des agricultrices et agriculteurs du Bas-Richelieu, passionnés et chaleureux. «Dominic Arpin s’est produit devant 435 convives et a encore une fois animé la soirée d’une façon de maître. C’est extraordinaire de voir que la région appuie le travail des producteurs agricoles. Je tiens d’ailleurs à remercier le conseil d’administration de la Société pour sa confiance qu’il me témoigne en m’offrant le privilège de promouvoir et valoriser la collectivité agricole bas-richeloise», a affirmé M. Lavallée, alors que son bras droit, Mario Dodge, soulignait l’implication des partenaires financiers.

Par ailleurs, cinq autres prix du jury ont été remis lors de cette soirée d’excellence. La Laiterie Chalifoux a été honorée du prix d’Intervenant économique de l’année, Gaétan Cournoyer de Sorel-Tracy du Mérite exceptionnel, les Serres Pierre-Luc Villiard de Saint-Aimé ont mérité le prix de Nouvelle entreprise alors que Jeanne Raîche-Desrosiers de Saint-Aimé a été choisie Femme par excellence dans le monde agricole. Dans un même esprit, les organisateurs ont choisi Roger Arpin de Saint-Ours, un producteur grandement impliqué dans sa collectivité jusqu'à sa mort en 1996, Grand bâtisseur. De plus, la Ferme Denis Benoît de Saint-Aimé, Maternité Porc’Sévérance de Saint-Robert et le Comptoir Richelieu de Sorel-Tracy ont respectivement reçu les prix d’Entreprise agricole, d’Innovation et d’Agroenvironnemental.

D’autres producteurs honorés

Les responsables du gala ont également honoré les meilleurs producteurs agricoles de la région. Au niveau de la production végétale, les fermes Clair-Gré de Saint-Ours (luzerne), Parentall SENC de Saint-Robert (orge), Guy Arpin de Saint-Ours (blé), Alain Brouillard de Saint-Aimé (haricots secs), Michel et Nicole Benoit d’Yamaska (soya), Jessy Pelletier de Saint-Aimé (maïs-grain), et Sprédor de Sainte-Victoire (engrais verts) ont mérité un prix dans leur catégorie respective. Les fermes laitières Jélau d’Yamaska, Godale de Saint-Aimé et Parentall SENC de Saint-Robert ont mérité des premiers prix, respectivement pour la meilleure augmentation moyenne annuelle de troupeau exprimée en kilos de lait, la meilleure moyenne de la classe de la race et le meilleur indice de performance totale pour le troupeau.
 

D’autre part, la Ferme Denis Benoit de Saint-Aimé a été reconnue pour sa production porcine et la qualité de sa maternité. Le comité organisateur a aussi applaudi la venue de deux nouveaux établissements agricoles dans le Bas-Richelieu, soit La Renaissance, propriété de José Broussot de Saint-Gérard-Majella, et Production Agri-Maska, de Benoit Laferrière de Saint-David. Ces deux producteurs ont reçu le prix de la Relève agricole régionale. Enfin, les propriétaires de la Ferme Clair-Gré de Saint-Ours sont les grands gagnants d’un camion Dodge Ram prêté pendant 12 mois par le concessionnaire Deux Rives Dodge Chrysler Jeep.

  

Patrick Turgeon
Les 2 Rives