Serge Lefebvre, le Grand Bâtisseur

2011-05-16

Serge Lefebvre, le Grand bâtisseur

Serge Lefebvre Philippe Manning

 

Louise Grégoire-Racicot

Les 2 Rives - 3 mai 2011

Économie > Affaires

Parce qu’il mène une carrière remarquable dont les bons coups ont été soulignés maintes fois par ses pairs du domaine de l’agriculture, Serge Lefebvre a mérité, samedi soir, le titre de Grand bâtisseur de la région. Un prix remis lors du gala du mérite économique.

Car l’homme n’en n’est pas à ses premiers honneurs tant personnels que pour son entreprise. La Ferme St-Ours- dont il est propriétaire avec sa conjointe Martine Bourgois et sa belle-sœur Chantal Bourgeois - a en effet remporté, en septembre dernier, la médaille d’or de la dernière édition québécoise de l’Ordre national du mérite agricole. Un prix Joseph-Simard en 2000 et en 2005.

En novembre 2008, M. Lefebvre a reçu le Prix d’Excellence remis par ses pairs de la région. Car tous le reconnaissent comme un homme d’action et de grands défis, au franc-parler. Un passionné qui défend bec et ongles les intérêts des agriculteurs partout dans le monde depuis plusieurs années déjà. Comme membre de GO5 Coalition pour un modèle agricole équitable. Il a aussi participé activement aux négociations de l’Organisation mondiale du commerce et aux conférences ministérielles de Hong Kong. De plus, il ne manque jamais une occasion de promouvoir la défense de la gestion de l’offre des cinq productions contingentées au Canada.

Il a aussi remporté la médaille d’argent de l’Ordre du mérite agricole en 2005, puis en 2006 la Médaille de distinction agronomique de l’Ordre des agronomes du Québec. Et il a été président d’honneur du Gala du mérite économique 2008.

Réussite remarquable

En lui remettant son prix, le directeur général du journal Les 2 Rives, Pierre Plante a salué sa réussite exceptionnelle qui contribue du même coup à améliorer l’environnement économique de la région. «Agronome depuis 30 ans, il a repris, avec son épouse, aussi agronome et sa belle-sœur comptable agréée, la ferme familiale établie à Saint-Ours depuis plusieurs générations. Et cette ferme continue d’être un fleuron de l’entrepreneuriat régional et même national. Père de 4 enfants et nouvellement grand-papa, il est aussi président de la Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec. De Baie-du-Febvre - où il a grandi sur une ferme laitière - à la ferme Saint-Ours et ses installations qui en ont fait un commandeur de l’ordre national du mérite agricole, Serge Lefebvre s’inscrit dans la lignée des grands bâtisseurs de chez nous. »

Surpris, il a accepté cet honneur non sans saluer toutes son équipe et ses partenaires sans qui le rêve partagé ne se serait pas réalisé « Et il y en aura d’autres car on est là pour rester », a-t-il promis, souhaitant bien qu’une autre génération familiale s’ajoute à la présente, ce qui serait la 7e chez les Bourgeois!

Il a rappelé que l’entreprise a fait le virage de l’agriculture durable. Et tout juste de retour d’une conférence donnée au Sénégal, où il a parlé de la gestion de l’offre, il a insisté en terminant : «Ce mode de gestion en est un de gens qui ont de la vision. Un outil qui permet à ceux qui nourrissent leurs concitoyens de bien vivre de leur passion, l’agriculture.»